L’aide à la formation : qu’est-ce que c’est ?

L’aide individuelle à la formation consiste à octroyer un soutien financier à toutes personnes à la recherche d’emploi et qui souhaitent se reconvertir professionnellement ou lancer sa propre activité. Cette forme d’aide est également valable pour financer les formations se rapportant à la santé et à l’action sociale.

L’aide individuelle à la formation : définition

Il s’agit d’une forme d’aide que Pôle Emploi verse aux personnes en recherche d’emploi. L’AIF se définit de plusieurs manières, en fonction du profil du demandeur d’emploi. Elle peut être utilisée comme aide à la sécurisation qui est souvent associée au dispositif pris en charge par l’OPCA. L’AIF peut également toucher les aides achats infructueux. Dans ce cas, l’AIF servira de financement à une formation autre que celle proposée par Pôle emploi ou la région. L’AIF peut être utilisé pour une réussite au concours dans le domaine de la santé et dans l’univers social.

Vers qui se tourner pour profiter de l’aide individuelle à la formation ?

Pour en profiter, le demandeur doit déposer sa demande chez son conseiller Pôle Emploi. S’il ne dispose pas, il peut s’adresser aux organismes régionaux rattachés à Pole Emploi. Cependant, la demande n’est pas valable que si le bénéficiaire n’a pas obtenu de diplôme pendant deux ans, ou qu’il a suivi une formation financée par Pôle Emploi durant l’année de la demande.

Comment effectuer une demande d’aide à la formation ?

La demande d’aide doit être constituée d’un CV, d’une lettre de motivation, ainsi que de deux devis nominatifs en plus de la demande. Il faut attendre la validation de Pôle Emploi pour savoir si vous êtes éligible ou non pour recevoir l’aide. Il faut renvoyer le formulaire de demande signé et complété au maximum 15 jours avant le début de la formation.

A combien s’élève l’aide à la formation ?

La somme octroyée dépendra surtout du profil de chaque demandeur d’emploi. Généralement, la valeur de l’aide représente le coût de la formation, mais un plafond de 8 000€ ne doit pas être dépassé. S’il s’agit d’un contrat de sécurisation, le seuil à ne pas dépasser est de 5 000 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *